top of page
  • Photo du rédacteurLa Nouvelle Orléanaise

L’éphémère



Le mardi 11 avril, je me rendis à l’atelier L’Éphémère d’Aurélien Torres, alias Mr T, situé au 7, rue Croix de Malte, après avoir vu des photos de son vernissage du 7 avril sur les réseaux. C’étaient les contrastes de couleurs, la modernité et l’énergie des œuvres qui m’attiraient.

Lorsque je suis entrée, Aurélien a pris le temps de m’accueillir, de me montrer ses œuvres ainsi que celles d’autres artistes orléanais à qui il loue l’atelier refait à neuf. L’agencement des œuvres est harmonieuse et met en valeur le travail de chacun. Si vous vous intéressez au street art ou bien à l’art moderne en général, peut-être serez-vous attiré/e par l’art numérique de Teejo, les mosaïques de Tag Lady*, ou bien les peintures sur bombe ou sur toile de Mr T. Leur art se veut accessible à tous ; et Aurélien pousse la barre jusqu’à initier ceux qui le souhaitent au street art/pop art lors d’ateliers créatifs animés par Aurélien lui-même. J’ai pu tester un de ces ateliers… et j’en suis bien évidemment repartie avec une œuvre d’art!

Tout cela m’a donné envie de mettre en lumière L’Éphémère, un lieu de rencontre entre l’art et les gens.

Aurélien Torres devant la boutique L’Ephémère

LNO : Le concept de ton atelier est intéressant et singulier à Orléans ! Pourquoi t’être installé ici ?

Aurélien : Je suis un Orléanais d’origine espagnole. Même si j’ai pas mal voyagé, ma famille proche est ici. J’ai aussi l’envie d’offrir aux gens de la joie et des couleurs à travers les échanges que je peux avoir avec eux autour des œuvres.


LNO : Quels ont été tes premiers pas dans le monde de l’art?

Aurélien : Enfant, j’aimais déjà dessiner; je créais des personnages hybrides. J’ai perfectionné la technique du coloriage jusqu’à l’âge de 13-14 ans avant d’arrêter complètement le dessin. C’est pendant les mois de convalescence qui ont suivi un accident de la circulation, à l’âge de 21 ans, que je me suis lancé pour le plaisir dans la peinture, en parallèle de mon activité professionnelle – j’ai un BTS. C’est lors de ma première exposition en 2019 au Club 15 à Orléans que j’ai compris que les gens étaient réceptifs à ce que je créais. Ce n’est finalement que depuis janvier de cette année que je me consacre entièrement à l’art.


LNO: Aujourd’hui, tu fais beaucoup de street art. Quel a été le cheminement et quelles ont été tes influences?

Aurélien: En matière d’art, je m’intéressais à tout ce qui se faisait avant de finalement me tourner vers le street art/pop art. Le tableau réalisé pour Shepard Fairey – alias Obey – pour la campagne présidentielle de Barack Obama en 2009 a été une influence majeure. Ensuite, j’ai découvert l’art de Mr. Brainwash, un artiste français vivant aux États-Unis qui travaille sur différents supports et est un pionnier dans le mélange de la culture pop et du street art. Ce goût pour les couleurs et les textures se retrouve dans ce que je crée, et j’aime moi aussi expérimenter sur tous types de supports.


LNO: Que représentes-tu sur tes œuvres? Quel message souhaites-tu faire passer?

Aurélien: J’aime représenter un visage, connu ou inconnu, et y ajouter de la couleur. Si la personne est connue, je m’amuse à la sortir de son contexte habituel ou à faire passer un message tourné vers des valeurs qui me sont chères, comme l’amour, la liberté ou l’espoir, avec une touche d’humour.



LNO: D’autres artistes exposent dans ta boutique. Va-t-il y avoir d’autres collaborations à l’avenir?

Aurélien: Oui, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai choisi d’appeler mon atelier: L’Éphémère. Je loue le local à des artistes orléanais qui ont un projet en rapport avec la création. Cet endroit a pour vocation à être un lieu d’échanges, de rencontres et de mouvement. Cela passe par la diversification des œuvres proposées. A l’avenir, j’aimerais par exemple accueillir du prêt-à-porter.


Les mosaïques de Tag Lady L’art numérique de Teejo


LNO: Où peut-on te trouver?

Aurélien: Vous pouvez me retrouver à la boutique du lundi au vendredi, et le samedi matin sur rendez-vous, ainsi que sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook.



Mon œuvre d'art réalisée en atelier créatif

La Nouvelle-Orléanaise

 

Notes:

Vous pouvez la retrouver sur Instagram.


bottom of page